Comment faire le bon achat pour un boléro de mariage ?

  • 13 août 2019
Comment faire le bon achat pour un boléro de mariage ?

Le plus beau jour de sa vie doit être parfait à tous les niveaux, surtout concernant sa robe de mariage. Pour donner du relief à cette dernière, il est devenu tendance de l’accessoiriser. Le boléro de mariage est devenu pour ainsi dire indispensable. Outre son évidente utilité lors des longues soirées fraîches d’été, il sert souvent à sublimer la robe et dissimuler les petites imperfections physiques de la mariée. Il en existe une myriade, adaptables à toutes les silhouettes. Encore faut-il savoir choisir son boléro et l’adapter à sa silhouette.

A chaque mariée son boléro

Du fait de la flopée de boléros qui ont vu le jour ces dernières années, le choix devient difficile. Trouver donc son boléro de mariage n’est pas une mince affaire. Pour autant, mettre la main sur le boléro de ses rêves, capable de magnifier sa robe, ne relève pas de l’impossible. Il suffit simplement de l’adapter à son style et d’opter pour l’un des modèles suivants :

  • Boléro en dentelle : longtemps considérée comme passée de mode, la dentelle revient aujourd’hui en force. Si votre robe de mariage a des allures vintages, ce boléro est tout indiqué pour décupler votre prestance.
  • Boléro en coton : si vous décidez de vous marier à la mi-saison où il est coutume que les températures chutent, le boléro en coton est à privilégier. Ainsi, il gardera vos épaules au chaud.
  • Boléro bigarré : les boléros de couleur sont tendance en ce moment. Si vous souhaitez égayer légèrement votre tenue et sortir des sentiers battus, ces boléros feront parfaitement l’affaire. Il arrive aussi que certaines femmes veulent marier les couleurs avec leurs partenaires ; dans ce cas, les boléros de couleur apporteront une touche certaine d’harmonie et d’élégance.

Boléro de mariage : comment choisir ?

A chaque mariée son boléroSi vous avez flashé sur une robe de mariage type bustier, un boléro vous sera sans doute indispensable, surtout si votre mariage est programmé pour le printemps. Plus qu’un protège-épaules d’ailleurs, c’en est un véritable accessoire de mode, conçu pour compléter et valoriser votre robe. La question du choix demeure néanmoins capitale. Vous ne devez choisir votre boléro qu’après une étude attentive de votre morphologie. Car de cette dernière dépendra le modèle pour lequel vous opterez. A chaque femme sa morphologie ; si par exemple vous avez une morphologie en pyramide inversée, vous avez tout intérêt à opter pour un boléro qui atténuera la carrure de vos larges épaules. Dans ce cas précis, un boléro doté d’un grand col serait une faute de goût.

Le choix de la matière entre également en ligne de compte. Si vous vous mariez en hiver, un boléro en fausse fourrure serait le bienvenu.

Où acheter une robe de mariée pas chère et jolie ?

Vous avez donc l’intention de vous marier et comme cette journée doit être la plus réjouissante, vous devez forcément comparer toutes les références, car elles sont nombreuses sur Internet. Pour acheter une robe de mariée pas chère, vous avez la possibilité de dépenser moins de 300 euros. Si votre budget est assez serré, cette plateforme est donc parfaite.

Où acheter une robe de mariée pas chère et jolie

  • Vous pouvez trier tous les résultats en fonction des promotions, du type ou encore de la taille et même des couleurs, voire de l’encolure.
  • Le prix est très intéressant puisque la palette est large, vous pourrez trouver une robe de mariée très jolie pour moins de 300 euros et votre budget ne sera donc pas entaché.
  • Les robes les plus onéreuses sont facturées un peu plus de 500 euros, cela vous montre qu’il est tout à fait possible de se marier avec un coût réduit.
  • Plusieurs matières sont aussi au rendez-vous avec notamment la dentelle, le satin ou encore le tulle et même la mousseline, voire le taffetas.

Grâce à cette économie, vous pourrez vous concentrer sur d’autres dépenses puisque le mariage demande une organisation très conséquente que ce soit pour le traiteur, la décoration ou encore le plan de table.

Autres lectures